Projets

Le  Puech Cornet : une extension de quatre éoliennes minimum est à l’étude

Pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, la France doit diminuer ses émissions de gaz à effet de serre. Elle s’est engagée à diviser par 4 ses émissions d’ici à 2050.

Développer plus d'énergies propres,  efficaces et renouvelables

Pour tenir ses engagements de réduction d’émissions de CO2, la France doit, pour une part, massivement développer la production électrique renouvelable par le biais de l’éolien et du solaire. Les énergies renouvelables évitent le recours aux énergies fossiles (gaz, charbon) en période de pointe (hiver, fin de journée). D'autre part, elle doit s'investir à fond dans la course aux économies d'énergie, clé de notre avenir énergétique et climatique.

Un projet d'extension cohérent et mesuré sur un territoire venté

Dans ce cadre, la société 3D Energies, filiale du SIEDS (Syndicat d'Energie des Deux-Sèvres) étudie un projet de quatre éoliennes, minimum, en complément du parc existant du Puech Cornet, mis en service en 2008 sur notre commune de Fontrieu. Il ne s'agit pas d'un nouveau parc mais d'une densification possible de l'existant, comptant 6 machines : aucun riverain supplémentaire ne sera impacté par rapport au parc actuel.

2017-2018 : une première étape d’étude pour évaluer la faisabilité du projet

Le 2 décembre 2016, par voie de délibération, le conseil municipal de Fontrieu a donné son accord à l'étude d'une extension du parc éolien existant du Puech Cornet. En juin 2017, sont lancées les études d'impact avec les volets faune-flore, l'avifaune et les chiroptères suivies des études paysagères et acoustiques. Cette phase d'étude donnera lieu à un rapport d'état initial prévu à l’été 2018. La hauteur maximale des éoliennes ne pourra dépasser 125 mètres. Toutes ces études sont réalisées en vue d’un dépôt de dossier de demande d’autorisation environnementale auprès de la préfecture en octobre 2018. L'instruction du dossier doit ensuite durer de 12 à 18 mois et comportera une phase d’enquête publique d’une durée de 1 mois.

Une volonté de projet concerté et participatif

Pour cette extension, le but est d'associer le plus possible les acteurs locaux, avec au premier rang notre commune de Fontrieu et ses habitants, la communauté de communes  Sidobre Vals et Plateaux et le Syndicat Département d’Energies du Tarn.

Dans l'optique d'un partage des dividendes, notre commune pourrait, le moment venu, prendre des parts dans la société de projet. Ses habitants pourraient profiter d'une souscription à taux bonifié sur le projet éolien par le biais d’un financement participatif.

En parallèle de ce projet de production d’énergie renouvelable, notre commune de Fontrieu s’intéresse aux économies d’énergies sur les bâtiments municipaux et chez les habitants en partenariat avec le Parc Régional du Haut-Languedoc.

Plusieurs options sont également à l'étude dans ce dossier dont l'opportunité d'amener la fibre optique sur Fontrieu lors du raccordement télécom et le développement d'un nouveau système d’Information Géographique (SIG) pour cartographier le réseau électrique local.

Des permanences d'information et la mise en ligne du projet viendront ponctuer les périodes d'études et d'instruction jusqu'à l’enquête publique.